Recherche :
  • LE CRLC
  • Statuts
  • Membres permanents
  • Annuaire
  • Contacts
  • RECHERCHE
  • Présentation
  • Bilans et bibliographies 2007-2012
  • Programme 2013-2018
  • Partenariats
  • LABORATOIRE JUNIOR
  • Horizons comparatistes
  • DOCTORAT & HDR
  • Les études doctorales au CRLC
  • Directeurs de recherche
  • Thèses en cours (doctorants)
  • Thèses soutenues depuis 2008 (docteurs)
  • Habilitations soutenues depuis 2009
  • MANIFESTATIONS
  • Colloques
  • Journées d'études
  • Conférences
  • Séminaires de recherche
  • Séminaires de Master
  • Congrès de l'AILC
  • REVUE
  • Comparatismes en Sorbonne
  • PUBLICATIONS
  • Publications des membres permanents
  • Publications des docteurs et associés
  • LIENS UTILES
  • Collections & revues comparatistes
  • Réseaux de recherche sur la littérature
  • Centres de recherche sur la littérature
  • Bibliothèques numériques
  • Portails de sciences humaines
  • Revues en ligne
  • RESSOURCES
  • A lire
  • A écouter
  • A voir
  • ARCHIVES
  • Archives de Master
  • COLLOQUES
    Le dramaturge sur un plateau.
    Le personnage de l'auteur dramatique au théâtre (XVIe-XXIe siècles)
    Clotilde Thouret (CRLC, Paris Sorbonne)
    CRLC-Priteps
    Jeudi 21 et vendredi 22 mars 2013 Sorbonne - Serpente Maison de la recherche
    Jeudi 21 mars
    Sorbonne, Salle des conseils de Paris-Sorbonne
    Esc. G, 3e étage, salle J636

    9h15. Accueil des participants

    9h30-10h45. Le poète, un personnage comique ?
    Président de séance : Andrea FABIANO (Université Paris-Sorbonne)

    Malika BASTIN-HAMMOU (Université Grenoble 3) : « Figures de poètes et stratégies auctoriales chez Aristophane »
    Bénédicte LOUVAT-MOLOZAY (Université de Montpellier-IUF) : « Figures du poète dramatique dans la comédie parisienne des années 1630-1660 »

    Discussion et pause

    11h15-13h. Personas d’auteurs italiens
    Président de séance : Stéphane LELIÈVRE (Université Paris-Sorbonne)

    Andrea FABIANO (Université Paris-Sorbonne) : « “ I’m a whore ” ? L’auteur dramatique dans les livrets italiens d’opera buffa au XVIIIe siècle »
    Lucie COMPARINI (Université Paris-Sorbonne) : « Le poète en coulisses dans les comédies de Pietro Chiari (1712-1785) »
    Jessica GOODMAN (Oxford) : « “Oh quante favole di me si scriveranno!” : Le sort du personnage ‘Goldoni’ sur scène »

    Discussion

    Déjeuner à la Compagnie de Bretagne, 9, rue de l’École de médecine.

    14h45-17h15. Molière sur les plateaux #1
    Président de séance : Elisabeth ANGEL-PEREZ (Université Paris-Sorbonne)

    Georges FORESTIER (Université Paris-Sorbonne-IUF) : « une soirée chez le prince de Condé: Molière auteur et/ou sujet de quatre pièces parlant de… Molière »
    Anne TEULADE (Université de Nantes) : « Le corps et les mots du poète comique : portrait du dramaturge en mélancolique »

    Discussion

    Entretien avec Clément HERVIEU-LÉGER (Pensionnaire de la Comédie-Française), metteur en scène de La Critique de l’École des femmes à la Comédie-Française (2011, 2012), accompagné d’extraits du spectacle.


    Vendredi 22 mars
    Maison de la recherche de Paris-Sorbonne
    28, rue Serpente, 75006, salle D040

    9h00-10h15. Molière sur les plateaux #2
    Président de séance : Lise MICHEL (Université de Lausanne)

    Patrick DANDREY (Université Paris-Sorbonne) : « Molière à l’Impromptu sur le plateau de Versailles »
    Olga ZOUBOVITCH (Université Paris-Sorbonne) : « Molière comme personnage dramatique dans l’œuvre théâtrale de Boulgakov »

    Discussion

    10h15-13h00. Polémiques et constructions auctoriales
    Président de séance : Georges FORESTIER (Université Paris-Sorbonne - IUF)

    Hugh ROBERTS (Université d’Exeter) & Annette TOMARKEN (Miami University of Ohio) : « Bruscambille auteur dramatique et défenseur du théâtre »
    Jeanne-Marie HOSTIOU (Université Paris-Sorbonne) : « Figures du dramaturge dans La Métromanie de Piron (1738) : du topos à l’ethos »

    Discussion et pause

    Logan CONNORS (Bucknell University, Pennsylvanie) : « Auteur dramatique ou Homme dangereux ? la représentation de soi et de l’autre dans les comédies de Charles Palissot »
    Zoé SCHWEITZER (Université Jean-Monnet - Saint-Étienne) : « “ Votre texte a renoncé à vous ” : la mise à mort du poète ? (Enfin mort enfin plus de souffle, Werner Schwab) »

    Discussion

    Déjeuner : buffet à la Maison de la recherche

    14h30-15h45. L’artisan de la fiction dramatique, sur la scène de la première modernité
    Président de séance : François LECERCLE (Université Paris-Sorbonne)

    Guillaume NAVAUD (Lycée Janson de Sailly) : « Auteur et/ou dramaturge ? Le presenter sur la scène anglaise de la Renaissance à la lumière de l’héritage médiéval. »
    Michael MEERE (King’s College, Londres) : « Enjeux pratiques et théoriques du prologue: le cas de Bourges, 1607 »

    Discussion et pause

    16h15-18h. L’artisan de la fiction dramatique, sur la scène contemporaine
    Président de séance : Marthe SEGRESTIN (Université Paris-Sorbonne)

    Elisabeth ANGEL-PEREZ (Université Paris-Sorbonne) : « Entre performance et théâtre : l’auteur sur la scène anglaise contemporaine »
    Isabelle CHEMOUL (Université Paris-Sorbonne) : « Les figures du dramaturge dans Illusions Comiques d’Olivier Py – une œuvre entre narcissisme, parodie et idéalisme »
    Flore GARCIN-MARROU (Université Paris-Sorbonne) : « Falk Richter, à la fois auteur et personnage. Une ekphrasis autoriale fondatrice d’une écriture de plateau. »

    Discussion et clôture du colloque



    Après Aristophane qui avait fait d'Eschyle, Agathon et Euripide des personnages à part entière, la figure du dramaturge disparaît des textes dramatiques ; il faut attendre la fin du XVIe et le XVIIe siècle pour le retrouver sur les scènes européennes, dans les prologues des comédiens dell'arte, les pièces satiriques élisabéthaines, certaines comédies des comédiens en France, etc. Sa réapparition sur les planches accompagne logiquement le renouveau du théâtre en Europe et son institutionnalisation, ainsi que l'émergence progressive du statut d'auteur et en particulier de poète dramatique. Tout au long des XVIIe et XVIIIe siècles, querelles et polémiques sont propices à la création de textes dramatiques qui inscrivent dans la liste des personnages un auteur de théâtre, inventé ou réel (qu'il porte son nom véritable ou que la clé soit évidente), ridicule ou profond, dans une perspective critique ou apologétique. Plus largement, le motif du théâtre dans le théâtre, les différentes formes de métathéâtre, la réflexion théorique sous la forme dramatique conduisent parfois le dramaturge à placer un alter ego sur la scène.
    Si la période qui s'étend de la Renaissance aux Lumières est celle sur laquelle la réflexion se concentrera en priorité, on se propose également de poursuivre l'étude jusqu'à la période contemporaine afin de pouvoir esquisser l'évolution de la figure et de ses enjeux.

    Plusieurs interrogations sont à l'origine de ce projet, qui sont autant de perspectives dans lesquelles pourront s'inscrire les interventions :
    1. L'auteur dramatique, un personnage comme les autres. Quand ce personnage apparaît-il dans les différentes traditions théâtrales ? La délégation de la parole dans les prologues esquisse-t-elle parfois une figure spécifique de dramaturge ? Y a-t-il des périodes fastes pour ce personnage ? Peut-on parler d'un type ? Quels en sont les traits principaux ?
    2. Un personnage de la comédie satirique. Le modèle aristophanien et l'importance des querelles dans la constitution de ce personnage impliquent d'accorder une attention particulière aux pièces satiriques et de controverse ; ce sera l'occasion de se pencher sur le fonctionnement et les enjeux de ce comique finalement assez négligé par la critique. À elle seule, la tradition anglaise montre que l'auteur dramatique est une source inépuisable de comique (de la « Guerre des poètes » où s'illustrent Jonson, Marston et Dekker, aux pièces de Fielding en passant par The Rehearsal de Buckingham).
    3. Un défenseur du théâtre. Mais ce personnage n'est pas toujours ridicule, il est parfois porteur d'une apologie du théâtre, mettant en avant sa moralité et son utilité, comme le Crites de Jonson dans Cynthia's Revels. On s'intéressera dans cette perspective à la manière dont les dramaturges l'ont utilisé pour légitimer leur art, revendiquer sa différence d'avec les autres divertissements, répondre aux détracteurs du théâtre, etc.

    En ouvrant sur ces questionnements, on voit combien le personnage du dramaturge peut être un point d'observation privilégié sur la vie littéraire : il en signale une étape essentielle (l'émergence de la figure de l'auteur) et en précise les formes, notamment par la figuration des relations qu'il entretient avec les acteurs, les commanditaires, le public ; à travers ses discours, et éventuellement en creux pour les personnages moqués, se fait jour une pensée de la valeur du théâtre en pleine élaboration ; enfin les pièces satiriques et les personnages inspirés du réel (le Molière de Mercier par exemple) interviennent dans la formation du ou des canons.
    On s'intéressera au personnage de l'auteur dramatique dans un sens strict : les personnages qui ne font figure de dramaturge que d'une manière métaphorique (les démiurges, les magiciens, par exemple) ou ceux qui ne sont pas explicitement auteurs de textes dramatiques sont donc exclus du champ de la recherche. Les études comparatistes qui permettront de dégager les spécificités des différentes traditions dramatiques ou des différents champs littéraires sont particulièrement bienvenues.

    Le colloque s'organisera selon les 3 thématiques suivantes : les dramaturges réels sur la scène ; l'auteur dramatique comme personnage comique ; l'évolution du personnage de l'auteur dramatique

    Le colloque aura lieu les jeudi 21 et vendredi 22 mars 2013, à la Maison de la recherche (Université Paris-Sorbonne, 28 rue Serpente, 75005 Paris). Une journée d'études poursuivra la réflexion et dressera des conclusions en janvier 2014.
    Mentions légales