Recherche :
  • LE CRLC
  • Statuts
  • Membres permanents
  • Annuaire
  • Contacts
  • RECHERCHE
  • Présentation
  • Bilans et bibliographies 2007-2012
  • Programme 2013-2018
  • Partenariats
  • LABORATOIRE JUNIOR
  • Horizons comparatistes
  • DOCTORAT & HDR
  • Les études doctorales au CRLC
  • Directeurs de recherche
  • Thèses en cours (doctorants)
  • Thèses soutenues depuis 2008 (docteurs)
  • Habilitations soutenues depuis 2009
  • MANIFESTATIONS
  • Colloques
  • Journées d'études
  • Conférences
  • Séminaires de recherche
  • Séminaires de Master
  • Congrès de l'AILC
  • REVUE
  • Comparatismes en Sorbonne
  • PUBLICATIONS
  • Publications des membres permanents
  • Publications des docteurs et associés
  • LIENS UTILES
  • Collections & revues comparatistes
  • Réseaux de recherche sur la littérature
  • Centres de recherche sur la littérature
  • Bibliothèques numériques
  • Portails de sciences humaines
  • Revues en ligne
  • RESSOURCES
  • A lire
  • A écouter
  • A voir
  • ARCHIVES
  • Archives de Master
  • JOURNÉES D'ÉTUDES
    La traduction à l’épreuve des publications périodiques : problématiques théoriques et enjeux méthodologiques pour une analyse transnationale à grande échelle
    Journées d’étude internationales

    Stefania Caristia, CRLC, Sorbonne Université
    en partenariat avec Universitat Oberta de Catalunya (Estudis d\'Arts i Humanitats, projet de recherche MapModern
    13 - 14 septembre 2018 Universitat Oberta de Catalunya, Tibidabo 39 (salle Josep Laporte), Barcelone
    Depuis quelques années, les études de traduction ont attiré de plus en plus de chercheurs issus de domaines divers. De la linguistique à la littérature comparée, de la sociologie à l’histoire culturelle, les approches se sont multipliées. C’est cependant depuis une perspective particulière que nous souhaitons aborder la traduction durant ces journées d’étude, celle des publications périodiques.
    Champ de recherche en plein essor, le monde des revues et des journaux littéraires est interrogé pour saisir l’atmosphère culturelle d’une époque, pour analyser la réception d’œuvres littéraires, pour reconstituer le flux des échanges internationaux et les canaux de transfert des littératures étrangères. Néanmoins l\'analyse des traductions éparpillées dans les périodiques et les journaux littéraires reste fragmentaire, tandis qu’une réflexion théorique qui en aborde les enjeux tarde à voir le jour. Pourtant, face aux nombreux projets de numérisation des revues et de création de catalogues numériques, le besoin d’affronter des questions de méthode se fait pressant.
    Le rôle majeur que jouent les périodiques dans le processus de réception et de transfert des littératures, dans la diffusion d’auteurs et d’œuvres, dans la création de réseaux transnationaux ainsi que dans l’établissement, le renforcement ou bien la mise en cause des hiérarchies culturelles transnationales est indéniable. D’autre part, les publications périodiques ont leurs propres spécificités. Leurs logiques les distinguent du monde du livre, avec lequel elles entretiennent cependant une relation constante. L’hétérogénéité du monde des publications périodiques, regroupant à la fois les journaux, les revues, les suppléments littéraires des quotidiens, etc., nous oblige à faire face aux différences non pas seulement des programmes littéraires, esthétiques voire idéologiques des périodiques, mais aussi de formats, de périodicité, de moyens économiques, de capital social, de canaux de diffusion, du public de référence.
    Quant à la traduction littéraire, elle est largement présente dans les publications périodiques. Sa pratique se configure comme un phénomène complexe et aux multiples facettes, qui engendre des problématiques à la fois traductologiques, littéraires, politico-sociales et historico-culturelles. Les revues font souvent preuve d’une grande liberté dans la pratique et dans la publication des traductions littéraires. Il suffit de penser aux différentes manières de présenter les traducteurs, dont les noms sont tantôt indiqués, tantôt inconnus ; aux rapports avec les textes sources, dont l’indication ne s’avère pas toujours rigoureuse et qui peuvent parfois impliquer l’intervention, inavouée, d’une langue étrangère intermédiaire ; aux lieux d’apparition des traductions dans les différentes sections d’une revue, conférant aux textes étrangers des rôles divers et trahissant souvent les mécanismes implicites de la représentation des littératures étrangères et du rapport à l’ « autre » ; à la présence, ou non, d’un discours théorique sur la traduction qui en accompagne la pratique.
    Néanmoins, ce phénomène demeure à présent peu exploré du point de vue théorique, tandis que ces traductions sont souvent extrapolées de leur contexte de publication pour être analysées dans leur dimension textuelle, en tant qu’objets autonomes du contexte paratextuel, littéraire, politico-social et historico-culturel dans lequel ils se situent. Ce genre d’analyse tend toutefois à privilégier les traductions signées par des traducteurs connus, qui sont souvent eux-mêmes des poètes ou des écrivains. Elles sont alors abordées dans l’ensemble de l’œuvre de leur traducteur. Ainsi, une canonisation se réalise, qui n’est cependant pas en mesure de rendre compte du flux effectif des traductions ni des implications du transfert des littératures étrangères dans les périodiques.
    C’est en raison des caractéristiques spécifiques de ces objets que l’étude des traductions dans les publications périodiques nécessite une approche théorique propre et des méthodologies adéquates. Cette journée d\'étude vise donc à explorer les enjeux théoriques d’une analyse qui sache restituer ces objets à leur contexte de publication, en articulant ainsi la théorie de la traduction et l’étude des publications périodiques.
    Les contributions prendront la forme de communications de 20 minutes et proposeront des questionnements théoriques ou méthodologiques, éventuellement à partir de l’étude de cas spécifiques.
    Plusieurs pistes de recherche pourront être explorées (liste non exhaustive) :
    · Méthodologies pour l’étude de la traduction dans les publications périodiques et de leurs rapports avec le monde de l’édition :
    o Peut-on formuler une méthodologie spécifique pour l’étude des littératures étrangères et des traductions publiées dans les revues ? Dans ce sens, est-il nécessaire d’envisager une critique des traductions ayant des traits singuliers qui la distinguent de la critique littéraire habituelle ? Ne s’agirait-il d’une tâche collaborative et interdisciplinaire, étant donné le caractère multiculturel et multilinguistique de la traduction comme objet d\'analyse?
    o Quels processus détermine le passage de textes traduits d’un périodique au livre ? Par quels mécanismes de sélection et de consécration aboutit-on à ce passage ? Que peut-il apporter le prisme de la traduction et des transferts des littératures étrangères à l’étude des rapports entre le monde des périodiques et le monde de l’édition ?
    o Comment envisager la récolte et l’analyse d’un nombre significatif de traductions éparpillées dans un corpus vaste de périodiques ?
    · Le rapport quantitatif/qualitatif dans l\'analyse des traductions dans les périodiques:
    o Quelles possibilités ouvre l’analyse quantitative pour l’étude des contenus étrangers et des traductions dans les revues ? Est-il possible d’élaborer des méthodes d’analyse quantitative de corpus vastes et hétéroclites qui dépassent les résistances opposées par les revues à ce genre d’approches, en raison de leurs caractéristiques spécifiques ?
    o Est-il possible de développer des techniques d’étude qualitative des données qui mettent en jeu l’analyse micro-textuel ou close reading, sans laisser de côté le macro-textuel ou distant reading ? De quelles méthodes dispose le chercheur pour étudier conjointement des objets sémiotiques aussi disparates (revues, livres, traductions) ?
    · L\'approche sociologique/approche herméneutique des traductions dans les périodiques:
    o Est-il possible de conjuguer les approches intrinsèques et les approches extrinsèques, les problématiques intertextuelles et les problématiques sociologiques ? Comment peut-on envisager une synthèse entre ces deux approches que l’on considère de moins en moins comme antagoniques ? L’étude des traductions dans les revues peut-elle offrir des nouvelles perspectives méthodologiques dans ce domaine ?
    · Problématiques liées à la numérisation des revues et à la création de catalogues numériques :
    o Comment la numérisation des revues et l\'approche du big data dans les études littéraires ont changé les archives ? Comment travailler des grandes masses de donnés regroupant des contenus hétéroclites avec des outils numériques ? Quelles sont les possibilités et les limites du numérique et du big data pour l’étude des contenus étrangers et des traductions dans les revues ? Quelles résistances opposent les revues aux catégorisations imposées par la création de catalogues numériques ? Faut-il aller vers la définition d’une taxonomie ? Les projets de numérisation tendent à se concentrer dans les centres, comment les encourager dans les dites \"périphéries\" à fin d\'aboutir à un partage des connaissances et de ressources plus égalitaire ?
    · Méthodes d’analyse des réseaux des revues et perspectives pour une approche transnationale :
    o L’étude des échanges internationaux dans les revues nous mène-t-elle nécessairement vers une approche globale et d’analyse des réseaux ? Que révèle l’étude des revues à propos de l’articulation entre le niveau local, régional, national et international ? Comment l’étude des revues à une échelle transnationale peut-elle aider à repenser les rapports d’hégémonie et les hiérarchies culturelles internationaux ?

    Modalités de soumission des propositions :
    Les propositions (environs 300 mots), accompagnées des coordonnées et d’une brève notice biobibliographique des auteurs, sont à envoyer avant le 15 février 2018 à Laura Fólica (lfolica@uoc.edu), Diana Roig Sanz (dsanzr@uoc.edu) et Stefania Caristia (stefania.caristia@gmail.com).
    Langues de communication : anglais, français, espagnol, catalan. Lors des Journées d’études, un résumé élargi ainsi que les présentations en power point (si nécessaires) devront être rédigés en anglais pour assurer un vif échange entre les participants.
    La participation aux Journées d’étude est gratuite, mais l’inscription est nécessaire tant pour les intervenants que pour les assistants, le nombre de places étant limité.
    Les organisatrices prévoient l’édition d’un ouvrage collectif ou d’un dossier spécial dans une revue internationale (par peer reviewed/ évalué par des pairs), suite à une sélection des communications présentées lors des Journées d’étude.

    Organisation :
    - Laura Fólica (MapModern, Universitat Oberta de Catalunya): lfolica@uoc.edu
    - Diana Roig Sanz (MapModern, Universitat Oberta de Catalunya): dsanzr@uoc.edu
    -Stefania Caristia (CRLC, Paris Sorbonne) : stefania.caristia@gmail.com



    Programme :

    THURSDAY, 13 SEPTEMBER 2018
    9:30 - 9:45
    Opening Address
    SESSION 1
    KEYNOTE SPEAKER
    9:45 - 10:45
    Thomas Lansdall-Welfare (University of Bristol)
    “From Page to Machine and Back Again: Large-scale Content Analysis of Historical Periodicals”
    10:45 - 11:05
    Coffee Break
    SESSION 2
    DIGITAL APPROACHES AND PROCEDURES IN THE ANALYSIS OF MAGAZINES AND PERIODICALS: DISTANT - CLOSE READING? (UNITED KINGDOM AND LATIN AMERICA, 19TH AND 20TH CENTURIES)
    11:05 - 11:25
    Andrea Penso (Vrije Universiteit Brussel / University of Guelph)
    “Novels, Translations and Reviews. A Digital Enquiry on Eighteenth Century Literary Journalism”
    11:25 - 11:45
    Ernest De Clerck (KU Leuven)
    “Foreign Affairs: The Translation of Foreign Literatures in Blackwood’s Magazine and The London Magazine, 1817-1825”
    11:45 - 12:05
    Melanie Hacke (KU Leuven)
    “Metadata Mining: Translation in British Romantic Review Periodicals, 1809-1827”
    12:05 - 12:25
    Marina Popea (University of Oxford)
    “Bridging Textual And Historical Approaches: Theoretical and Methodological Grounds For the Study of Translation in Literary Magazines”
    12:25 - 12:55
    Discussion
    13:00 - 14:30
    Lunch
    SESSION 3
    INTERNATIONAL EXCHANGES IN LITTLE LITERARY MAGAZINES (FRANCE-BELGIUM-GERMANY, 19TH - 20TH CENTURIES)
    14:30 - 14:50
    Alexia Kalantzis (Université de Cergy-Pontoise)
    “Pour une autre histoire de la traduction: les périodiques artistiques et littéraires de la fin du 19e siècle”
    14:50 - 15:10
    Clément Dessy (Warwick University)
    “Hybridity and cosmopolitan attitudes: literary translations in fin de siècle periodicals of the 1890’s”
    15:10 - 15:30
    Francis Mus (Université de Liège)
    “Translation As Internationalisation in Europe after the First World War. Some Methodological Principles”
    15:30 - 15:50
    Alison E. Martin (Johannes Gutenberg-Universität Mainz/Germersheim)
    “Turning Points: Translation and Reconfiguration in the German literary magazine Karussell”
    15:50 - 16:20
    Discussion
    16:20 - 16:35
    Coffee Break
    SESSION 4
    RESEARCH PROJECTS 1: METHODOLOGICAL DISCUSSIONS ON THE CREATION OF PERIODICAL DATABASES (THE RELATION BETWEEN THE ‘QUALITATIVE’ AND THE ‘QUANTITATIVE’) (LATIN AMERICA, SPAIN AND FRANCE, 20TH CENTURY)
    16:35 - 17:00
    Hanno Ehrlicher (Universität Tübingen)
    “Estudiar revistas culturales transnacionales como medios de traducción cultural: prolegómenos para una metodología de trabajo”
    17:00 - 17:25
    Christine Lombez (Université de Nantes / Institut Universitaire de France)
    “Les traductions dans les périodiques français sous l’Occupation (1940-1944)”
    17:25 - 17:45
    Discussion

    FRIDAY, 14 SEPTEMBER 2018
    SESSION 5
    KEYNOTE SPEAKER
    9:15 - 10:15
    Michele Sisto (Università Gabriele D’Annunzio di Chieti-Pescara)
    “Literary periodicals and books collections as agents of consecration: Thomas Mann and Franz Kafka in the Italian literary field (1915-1935)”
    10:15 - 10:35
    Coffee Break
    SESSION 6
    RESEARCH PROJECTS 2: METHODOLOGICAL DISCUSSIONS ON THE ANALYSIS OF TRANSLATION THROUGH A LARGE SCALE, SOURCE-BASED AND EMPIRICALLY DRIVEN APPROACH (ITALY, LATIN AMERICA AND SPAIN, 20TH CENTURY)
    10:35 - 11:00
    Daniela La Penna (University of Reading)
    “Mapping Translation in the Italian Cultural Press (1920s-1950s): Trends, Strategies, and Distribution”
    11:00 - 11:25
    Pablo Martínez (300.000km and Institute of Advanced Studies of Catalonia)
    “Translation and Market Through Big Data: Spain-Latin America, 1900-1945”
    11:25 - 11:45
    Discussion
    SESSION 7
    SOCIOLOGICAL APPROACHES TO THE ANALYSIS OF JOURNALS AND PERIODICALS: MEDIATORS AND NETWORKS (CHINA, CZECH REPUBLIC, NETHERLANDS, 20TH CENTURY)
    11:45 - 12:05
    Guo Yanna (University of International Business and Economics, Beijing)
    “La Politique de Pékin: la presse coloniale comme espace de traduction littéraire”
    12:05 - 12:25
    Meghan Forbes (The Museum of Modern Art, NY)
    “The Interwar Avant-Garde and Politics of Translation: A Case Study of the Multilingual Periodicals of the Czech Group Devětsil”
    12:25 - 12:45
    Elke Brems and Jack Mc Martin (KU Leuven)
    “Literary Journals as Crucibles of Translation (Theory). James Holmes and Delta”
    12:45 - 13:15
    Discussion
    13:15 - 14:45
    Lunch
    SESSION 8
    LITERARY TRANSLATION IN ITALIAN JOURNALS AND MAGAZINES BEFORE AND AFTER THE SECOND WORLD WAR
    14:45 - 15:05
    Stefania Caristia (Sorbonne Université)
    “À la croisée du quantitatif et du qualitatif: proposition pour une analyse pondérée des traductions en revue”
    15:05 - 15:25
    Fabio Guidali (Università degli Studi di Milano)
    “Branding Foreign Literature. Translated Short Stories in Italian Women’s ‘Rotocalchi’ (1932-1938)”
    15:25 - 15:45
    Mila Milani (University of Warwick)
    “Translation, Literary Journals, and the Italian Communist Party (1945-1961)”
    15:45 - 16:15
    Discussion
    SESSION 9
    CLOSING REMARKS
    16:15 - 16:45
    Diana Roig Sanz (Ramón y Cajal Research Fellow, Universitat Oberta de Catalunya / Oxford Internet Institute)

    Mentions légales